L’école en voyage: une année au Cned

Cette année a été un peu spéciale pour notre Adrien puisqu’il n’est pas allé à l’école…. Enfin, pas tout à fait, car il a fait l’école par correspondance….

L’année scolaire vient de se terminer et notre voyage d’un an autour du monde ne va pas tarder à toucher à sa fin. C’est donc le moment idéal pour dresser un bilan de cette année d’école buissonnière sur les routes du monde.

Adrien a 8 ans et a été inscrit pour son Ce2 en classe réglementée du CNED.

Le CNED est le Centre National d’éducation à distance. Il dépend de l’éducation nationale. En gros, être inscrit au CNED, c’est être inscrit à l’école. Donc le gros avantage est que l’enfant reste dans le système scolaire, qu’il a un bulletin officiel en fin d’année et un avis de passage en classe supérieure.

Le choix de ce mode d’enseignement:

Nous avons choisi le CNED car nous ne voulions pas que notre fils est de trou dans sa scolarité, nous voulions simplement suivre le programme scolaire et nous ne voulions pas avoir de problème avec la mairie et l’inspection académique.

L’autre mode d’enseignement aurait été l’instruction en famille. Notre académie nous ayant fait largement comprendre que le fait de ne pouvoir être contrôlé allait être problématique… Je ne vais donc pas vous parler de ce mode d’enseignement puisque je ne le connais pas. Mais ce que je sais, c’ est que si je l’avais fait, Adrien n’aura pas travaillé souvent 😂😂😂

L’inscription au CNED

Pour pouvoir s’inscrire au CNED en classe réglementée, il faut avoir l’accord de l’inspection académique.

Pour l’obtenir, nous avons du envoyer au rectorat une lettre de motivation, un justificatif d’absence (billets d’avion et nos lettres de congés sans solde), bulletin de l’année de Ce1, avis de passage en Ce2, livret de famille et autorisation du CNED à remplir par l’inspecteur académique.

Nous avions pris contact au préalable avec la personne en charge du CNED au rectorat et lui avons donné les documents en main propre. L’autorisation signée nous a été renvoyée en quelques jours.

Nous avons ensuite envoyé ce document au CNED avec un joli règlement de 800 euros !

On a tout essayé auprès du CNED pour ne pas les payer, mais rien n’y a fait… Si on quitte le territoire français, on paie…

Les supports de cours

Alors, je vais vous avouer que nous n’avons pas encore vu les dossiers papiers, qui ont été envoyés chez nous après notre départ et en cours d’année pour la deuxième partie du programme….

L’avantage, c’est que du coup, on est parti léger avec seulement un cahier et une trousse !

Par contre, nous sommes partis avec nos identifiants pour avoir accès au site et à notre compte internet.

Tous les livrets sont disponibles en ligne et en version pdf (donc on peut les télécharger pour travailler hors ligne, pas de panique !)

La seule partie des documents qui nécessitent un accès internet, sont les livres numériques audio, dont on ne s’est quasiment jamais servi, sauf pour l’anglais et la musique.

Donc, pour info, aujourd’hui, la wifi fonctionne absolument dans tous les pays. Si vous deviez resté quelques jours, voir 2 ou 3 semaines sans, ce ne serait pas bien gênant !

Les évaluations

Pour justifier du travail de l’enfant, il faut un fois par mois renvoyer des évaluations au CNED.

L’année se compose en 8 modules (4 semaines par module ). Dans chaque module, il y a 4 évaluations: une de français, une de math, une de « questionner le monde » et une d’éducation artistique et sportive (environ 8 à 10 pages par évaluation)

Pour le Ce2, il y a également une langue vivante. On avait le choix entre anglais et espagnol. Elle se compose également de 8 modules et de 8 évaluations.

Ces évaluations sont les seuls documents que nous avons imprimé au fur et à mesure. Pour info, on trouve des imprimantes dans tous les pays, c’est bien plus facile d’ailleurs qu’en France, lorsque qu’on a besoin d’éditer des documents.

Une fois les évaluations réalisées, il suffit de les scanner avec son smartphone et l’application « e scaner » par exemple, puis se les déposer sur le site du CNED, à l’endroit indiqué. Rien de bien compliqué !

Une partie des évaluations se faisant à l’oral, Adrien a dû régulièrement s’enregistrer. Un magnétophone est mis à disposition sur le site du CNED puis il suffit de télécharger l’enregistrement en mp3 et de le déposer au même endroit que les autres devoirs.

Le CNED au quotidien

Adrien a travaillé essentiellement sur les évaluations. Il faisait la leçon par rapport à l’exercice en insistant sur le français et les maths.

Pour « découvrir le monde », il s’est servi des documents du CNED mais surtout, nous lui avons montré des vidéo ludique et pour enfant expliquant le thème étudié.

Pour les activités artistiques et sportives, Adrien a beaucoup aimé apprendre des chansons et se servir de ce qu’il faisait pendant le voyage et le transformer en activité sportive afin de l’expliquer. Pour le dessin, nous n’avions pas le matériel et le CNED a bien compris qu’il était compliqué de trouver de la gouache au Népal ! Par contre, Adrien a rendu un dessin à chaque module, fait au crayon de couleur dans le thème demandé.

Le temps de travail

Adrien n’a pas travaillé tous les jours. Nous n’avions pas de règle, il pouvait travailler 1 ou 2 heures lorsque notre programme le permettait et il a même eu des vacances scolaires.

De manière générale, il valait mieux travailler le matin.

Travail en autonomie

Il a été impossible à Adrien de travailler seul. C’est donc moi, qui est mis la casquette de maîtresse d’école. L’avantage du CNED, c’est que ce n’était pas moi, qui demandait de travailler mais bien le CNED. Il y a eu donc très peu de prise de tête.

Alors, au final, le CNED en voyage on valide ou pas ?

Le bilan de cette année est donc très positif. Si nous devions repartir, nous prendrons à nouveau ce mode d’enseignement.

Adrien a reçu son avis de passage en Cm1 et son livret de compétence qui est très positif.

Il nous a même demandé, si il pouvait faire le CNED à la rentrée à la maison….😉

2 commentaires sur « L’école en voyage: une année au Cned »

  1. Nous avions 2 enfant (CE2 et CM1) pout notre TDM et la directrice nous a permis de ne pas les déscolariser. les institutrices nous envoyaient tous les 15 jours ce qu’ils avaient fait en classe.
    Nous nous somme limité à 1 ou 2 jours par semaine de classe.

    tous c’est bien passé mais il y a eu des prises de tête avec l’aînée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s