Myanmar étape #4: 3 jours de trek de Kalaw à Inle

Pour rejoindre Inle depuis Kalaw on peut choisir le bus, le train, le taxi, la moto taxi ou encore la marche. Et bien sûre, c’est cette dernière que nous avons choisi!

2 options sont proposées: 3 jours/2 nuits ou 2 jours/1 nuit.

Nous avons choisi la première option, et nous voilà partis pour 3 jours de marche dans les montagnes birmanes à la rencontre des ses habitants.

Jour 1

Nous avions rdv avec notre guide à 8h à notre guesthouse. Nous sommes partis avec simplement un sac à dos chacun, nos affaires sont elles, parties en scooter directement à l’hôtel que nous avions réservé à Inle.

Nous commençons la randonnée en traversant le village avant d’entrée dans une belle forêt de pin qui nous rappelle la maison. Plus nous marchons plus la vue sur les montagnes se dégagent. Nous croisons sur notre chemin des fermiers avec leur char à buffles. Dès la première matinée de marche, nous sommes déjà dans un autre temps.

Vers 13h, nous nous arrêtons déjeuner dans un village des fried noodles et toutes sortes de fruits que nous a gentillement préparé notre guide.

Après la pause, nous reprenons notre route en direction du village qui nous accueillera pour la nuit. Cette fois nous traversons des champs et découvrons des terres agricoles à perte de vue. Près du village nous traversons les champs cultivés, des choux, des tomates, du piment et toute sorte de fruits et légumes. Nous nous confortons dans notre idée que le Myanmar est un pays complément autonome, qui produit tout ce dont il a besoin.

Nous arrivons vers 17h dans la famille qui nous accueille pour la nuit. La maison est en bambou, sur pilotis. Elle comprend trois pièces, la plus grande étant la notre, celle qui accueille les voyageurs, une cuisine et une petite chambre familiale. Bien sûre, il ne s’agit pas d’une maison comme on l’entend chez nous, il n’y a pas de meuble, juste des nattes posées au sol. La salle de bain se résume à 2 récupérateurs à eaux de pluie en extérieur (la douche attendra!!!!). Les toilettes sont également en extérieur et se résume en une cabane en bois (la cabane au fond du jardin!)

Pendant que nos hottes nous préparent le repas, nous observons une partie de jeu de ballon national.

Au moment du repas, nos hottes nous installent autour d’une petite table ronde et basse et nous emmène nos plats. Des légumes, du poulet, du riz, nous sommes trois et nous avons à manger pour 10! Le repas est bien sûre délicieux, nous nous régalons!

Nous nous installons ensuite sur nos nattes avec de grosses couvertures et nos sacs de couchage pour une nuit qui s’annonce…….froide!

Jour 2

Et en effet,  il fait très froid!!!!! Le matin, tous les habitants sortent de chez eux, font des feux et se réchauffent comme ils peuvent au soleil.

Après un bon petit déjeuner, nous reprenons la route….cette fois à travers de magnifiques champs de piments rouges. La marche du jour traverse des villages dont la principale activité est le culture du piments. Nous rencontrons sur notre chemin de nombreux villageois de différentes ethnies birmanes. Dans la matinée nous avons droit à une pause thé dans un village où une petite mamie de 77 ans est entrain de tisser. Nous prenons le thé et quelques friandises puis nous lui achetons des petits sacs fait main. Nous poursuivons notre chemin toujours à travers les champs de piments aux couleurs rouge vif. Adrien s’essaie même avec un agriculteur au débroussaillage à la faux.

Vers 12h nous nous arrêtons pour la pause repas chez les habitants d’un village. Notre guide nous prépare des fried noodles et des tonnes de fruits. Encore une fois, c’est bien rassasiés que nous reprenons le chemin en direction du village dans le lequel nous passerons la nuit.

La route est belle, et les paysages changent à nouveau. Nous quittons les champs de piments pour les montagnes.  Adrien est plus motivé que jamais d’autant que nous commençons à croiser quelques groupes de randonneurs et qu’il veut arriver avant eux.

A l’entrée du village, nous nous arrêtons pour jouer à une partie de chinlon. Cedric s’en sort plutôt pas mal d’ailleurs!

Après s’être bien défoulés, nous rejoignons la maison de nos hôtes. Pour ce soir la maison est en brique (on aura certainement moins froid!) C’est la mamie qui nous accueille et nous sert le thé avant de retourner à ses occupations agricoles et notamment nourrir son buffle. Pendant que notre guide nous prépare le repas au feu de bois, Cedric part acheter des bonbons accompagné des petites filles de la maison, car bien sûre ici personne ne parle anglais! Nous dînons encore une fois un repas gargantuesque devant le coucher de soleil.

Avant de nous coucher sur nos nattes, nous faisons un tour au toilette, toujours au fond du jardin, en essayant d’éviter le buffle qui nous montre clairement sa désapprobation en nous soufflant. Nous devons même faire un détour pour rejoindre les toilettes.

La nuit est nettement moins froide que la veille, on aurait même pu se passer de nos sacs de couchage! (Mais voyez vous,  nous nous les trimbalons alors dès qu’on peut on les utilise! )

Jour 3

Dernier jour du trek, nous partons à 7h00 afin d’éviter au maximum les autres groupes  (car pour le dernier jour, tout le monde emprunte le même chemin). Le matin dans le village, il fait très froid et nous avançons dans la brume, ce qui donne un certain charme à la marche. Puis nous traversons une forêt et le soleil commence gentillement à faire son apparition. C’est vraiment très beau. Nous grimpons dans la forêt avant d’arriver sur la route d’où la vue est à couper le souffle. Nous nous trouvons au dessus de la brume.

A peine plus loin, nous arrivons au check point, où nous devons nous délester de 25000 kyats, droit d’entrée pour le Lac Inle et pure racket gouvernemental! Grâce à notre guide, nous ne payons que pour 2 adultes et pas pour Adrien (mais normallement, c’est payant à partir de 5 ans)

A partir de ce point, nous allons démarrer une interminable descente jusqu’au lac. En millieu de matinée nous faisons une pause thé  (on est bien content de pratiquer au Myanmar ce petit rituel du thé car le tchai de l’Inde nous manque pas mal!)

Lorsque les groupes commencent à arriver nous reprenons notre chemin à travers cette fois une forêt bien dense et humide.

Nous arrivons près de l’embarcadère où nous prenons un repas bien mérité. Tous les groupes français que nous avons croisé sur notre chemin félicitent Adrien et un coréen vient le prendre en photo comme si il avait réalisé un exploit.

Nous avons parcouru environ 57 kilomètres.

Après le repas nous remercions vivement notre guide, qui nous conduit au long boat pour nous conduire à Nuaung Shwe, notre ville étape pour la visite du lac Inle, mais ça c’est une autre histoire….

Infos pratiques 

Nous avons réalisé ce trek avec la petite agence locale Lucky Flower. Nous étions seuls avec notre guide. Dans chaque maison, nous étions également seuls et n’avons croisé que très peu d’autres marcheurs. Nous avons payé en tout pour nous 3, 37 euros par jour, repas, nuit, bateau compris. Nous devions payer uniquement notre eau.

4 commentaires sur « Myanmar étape #4: 3 jours de trek de Kalaw à Inle »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s