Laos: Tad lo dans les Bolovens

Le plateau des Bolovens est une région du Sud du Laos, très prisée par les touristes pour ses villages authentiques et ses chutes d’eau. La meilleure façon de le visiter est de louer un scooter et de faire une boucle de village en village. Nous avons pris l’option transport en commun, car je ne me sentais pas de conduire un scooter.

La porte d’entrée des Bolovens est la ville de Pakse. Depuis Ventiane, nous avons pris un bus de nuit. Le trajet a été assez chaotique sur des couchettes compartimentées posées à même le sol. L’expérience est intéressante mais peu tranquillisante! Dans le bus, aucune sécurité et quand on connais les routes laotiennes, il y a de quoi s’inquiéter. Bref la nuit a été longue… sauf pour Adrien qui a dormi à point fermé!

Arrivés à Pakse à la gare routière du centre ville, nous avons pris un tuk tuk partagé pour rejoindre la gare routière sud au km8 d’où partent les bus pour le plateau des Bolovens. Nous avons opté pour quelques jours au village de Tadlo, dont nous avons entendu le plus grand bien de nos amis Hélène et Thierry ou Nathalie et Didier, que nous avions rencontré lors de notre 1er tdm. (Si vous nous lisez, on vous embrasse les amis😉)

Pour rejoindre Tadlo, il suffit donc de prendre le bus pour Savanaket et de descendre à Sanvang. De là il faudra marcher 1,5 km ou prendre le « smiling taxi », une petite dame du village de Tadlo qui vient attendre les clients potentiels à l’arrêt de bus. Et bien pour une fois, nous n’avons pas marché!!!

Cet arrêt à Tad lo, nous tenait particulièrement à coeur que nous avions rdv avec nos amis Alexandra, Maxime, Noam et Lucas (vous vous souvenez? Nous les avions rencontré en Inde à Jaisalmer, puis retrouvés à Khao Sok, en Thaïlande, et recroisé au Lac Inle au Myanmar)

C’est donc à la Palamei Guesthouse que nous nous retrouvons, certainement pour la dernière fois du voyage.

Le Palamei guesthouse est une pension familiale, tenue par une gentille famille laotienne. Le gros plus de cette guesthouse est son ambiance, hors du commun. Chaque soir les voyageurs, de passage généralement pour une nuit ou deux, se retrouvent autour d’un dîner familial partagé que chacun à participer à cuisiner! De bonnes soirées donc sous le signe de la rencontre, du partage, de l’échange et de nouvelles amitiés!

On doit vous avouer, que nous devions y passer deux ou trois nuits maximum et que nous y sommes restés finalement 7 nuits, voyant ainsi les voyageurs arriver puis partir…. Nous avons ainsi fait la connaissance de deux familles tourdumondiste. Tout d’abord Franck, Sophy, Robin et Martin, avec qui nous avons de suite accroché et que nous retrouverons très bientôt en Chine! Et Laetitia, Jeremy et leurs 3 enfants, avec lesquels nous nous sommes bien marré lors de la visite du village ethnique du Capitaine Hook. Nous avons également rencontré des couples de voyageurs adorables, qui suivent des routes similaires aux nôtres: Pauline et Mathieu, qu’on espère retrouver au Népal, Theo et Irène, un couple franco espagnol qu’on recroisera peut être au Vietnam, Cyril et Flore, qui eux partent pour les Philippines. Vous imaginez bien que nos soirées ont été sympas!

Nous avons également rencontré Bénédicte, la volontaire de la guesthouse depuis 20 mois, avec qui nous avons beaucoup accroché et qui a été de très bons conseils. Elle a quitté Tad lo le même jour que nous, et nous espérons la retrouver au Népal. Vous comprenez maintenant pourquoi à Tad lo on s’est senti comme à la maison!

Mais à part papoter, manger et boire des bières, à Tadlo, il y a pas mal de chose à faire:

Se baignez dans la magnifique cascade avec les enfants du village

Faire un trek avec un guide local

Le trek peut se faire également sans guide, mais pour le prix, c’est dommage de s’en passer d’autant plus, qu’il permet d’accéder facilement aux petits villages et d’échanger (un tout petit peu) avec les villageois. Compter 6 heures environs pour ce trek et 50000 kips par personne, gratuit pour les enfants.

Assister au bain des éléphants

Le Tadlo lodge qui possède deux éléphants, les emmène tous les jours à 7h et 16h30 prendre leur bain dans la cascade. Un spectacle dont on ne se lasse pas.

Faire un saut au village de Sanvang

Nous en avons profité pour nous faire couper les cheveux, 1 euros la coupe et fait un tour au marché.

Découvrir le village du Capitaine Hook

Alors là c’est tout une histoire! Capitaine Hook est un jeune homme très sympathique qui a développé au sein de son village ethnique, une petite activité touristique. La principale ressource de ce village, non reconnue par le gouvernement laotien étant sa production de café, capitaine Hook propose de visiter les plantations, tout en expliquant les uses et coutumes de son village. Durant la visite nous allons de surprise en surprise et découvrons un mode de vie moyenâgeux (âme sensible, ne pas poursuivre la lecture!)

Le village vit en autarcie. La plupart des habitants qui ne sont jamais sortis de chez eux, pensent que la terre est plate et qu’au bout de la route ils vont tomber!!!!(les dieux sont tombés sur la tête, ça vous parle?)

Il pense que nous touriste, nous avons la peau blanche, car nous ne travaillons pas. Normal, vu qu’il ne voit que des gens en vacances!

Le village est animiste, c’est à dire que ses habitants croient aux esprits et en la magie. Si quelqu’un a un problème, il doit voir le gourou contre un poule et du riz. Si ce dernier ne peut rien faire, il doit voir le chaman. Puis en dernier recours, il y a le médium (mais là c’est plus cher, il faudra sacrifier un bœuf!). Je n’ai pas de photos des habitants car ils pensent que les photos volent leur âme.

Nous apprenons que si quelqu’un meurt d’un accident, toute sa famille est exclue pour 5 ans du village et doit vivre dans la forêt.

Les futurs mamans avant d’accoucher doivent également partir dans la forêt, où elles donneront naissance à leur bébé! (Là, je commence à être un peu choqué quand même!) Puis de retour au village elles doivent dire si leur bébé est bon ou mauvais. Vous imaginez bien, qu’elles disent toutes qu’il est bon!) Parce que si elles disent qu’il est mauvais… Et bien je n’ai pas compris ce qu’il se passait! Lol

Mais la partie la plus dure de la présentation arrive maintenant! Jusque là c’était rien!

Au village, seules les femmes travaillent. Les hommes sont polygames et il n’y a pas de limite quant au nombre de femme par époux. Les enfants ne vont pas à l’école. Les parents choisissent un mari pour leur fille dès l’âge de 8 ans. Alors si c’est un enfant, alors encore ça va, mais Hook nous a donné l’exemple d’un fillette de 9 ans qui a été mariée à un homme de 48 ans. A 13 ans elle a eu des enfants. ( À quel moment je vomis là??? Mon ouverture d’esprit vient d’atteindre sa limite! Je regarde toutes ses petites filles autour de moi, et j’ai envie de pleurer!)

Lorsqu’un mari meurt, sa femme doit se marier avec le frère de ce dernier, son cousin, voire son père!!!! (Re envi de vomir!)

Hook nous a donc expliqué pendant 2 heures les détails croustillants de la vie de son village…. et nous a montré les plantes medicinales…..Avant de nous servir le café!

Personnellement, je part du village, ne sachant pas trop quoi penser. Hook est quand même aller à l’université. Il est cultivé et parle un anglais parfait. Je me demande si tout n’est pas exagéré! Est ce que tout ça n’est pas fait pour attiser notre curiosité et continuer à faire venir des touristes. Même si nous en avons appris beaucoup, je sors avec 1000 interrogations et j’avoue que je n’ai rien écouté en ce qui concerne le café! Cette visite a été très enrichissante et déroutante. N’hésitez pas à laisser votre opinion en commentaire si vous avez fait cette visite. Je serai curieuse de connaître votre ressenti.

Notre semaine à Tadlo, s’achève, nous quittons Palamei guesthouse la larme à l’œil….

Nous devions poursuivre notre route jusqu’aux 4000 Îles au sud du Laos mais nous renonçons et préférons retourner passer quelques jours en Thaïlande! Le Laos reste un de nos pays coup de cœur en Asie du Sud Est. En 2014, nous y avions déjà passé du temps et nous avions beaucoup aimé. En 2018, rien n’a vraiment changé… je vous invite à venir découvrir ce pays encore assez sauvage avant que les chinois aient tout acheté et dévasté écologiquement le pays comme ils sont entrain de le faire.

Tadlo pratique :

Palamei guesthouse: 5 euros la chambre avec salle de bain commune!

35000 Kips, le dîner familiale, moitié prix pour les enfants

Tarif bus Ventiane/Pakse: 150000 kips

Tarif bus Pakse / Tadlo: 30000 kips (2 heures de route)

Smiling taxi: 10000 kips par personne

4 commentaires sur « Laos: Tad lo dans les Bolovens »

  1. Coucou les amis,

    Oh là là super que vous ayez séjourné chez Poh, Tim et les enfants ! Avez-vous fait la connaissance de Mama Pap dans le village et de ses fameux banana pancake ? On vous suit avec tellement de plaisir ! Nous sommes à N-1 maintenant… Et oui dans un an nous devrions être en Chine. En revanche, le visa nous coûtera bien plus cher que vous lol
    Continuez de vivre votre rêve et de nous faire rêver…
    Gros bizouxxxxxxxxxxxxxxxx à vous 3 ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Nous commençons par la Chine (Yunan) puis Sri Lanka, Japon et Nord Ouest USA pour finir (Yellowstone, Grand teton…). 1 mois/pays en gros. Sûrement 1 ou 2 escales longues (Singapour et Hong Kong). Pas de billets TDM cette fois car on veut se laisser la possibilité de changer d’avis… On marche un peu sur vos pas en quelques sortes 😉 À bientôt les amis ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s