Philippines étape #2: l’île de Siquijor en scooter

Après notre bain de foule à Panglao, nous avons cherché une île beaucoup moins touristique et pas trop éloignée de Cebu. Nous avons donc opté pour Siquijor, une petite île des Visayas, qui est surnommée l’île maudite par les philippins.

Pour nous y rendre, nous avons pris un bateau rapide de la compagnie Oceanjet. Le trajet dure environ 1h30 et coûte 700pesos par adulte et 350 pesos par enfant.

L’île de Siquijor est une petite île dont on peut faire le tour en une journée. Le plus simple étant de se loger au village de Siquijor ou de Larena  (qui sont les 2 ports de l’île) et de louer un scooter pour être autonome. La plupart des voyageurs logent à San Juan mais à moins de vouloir y séjourner plus de 2 jours, il n’y a pas un grand intérêt car c’est assez loin des ports et finalement pas terrible!

Pour faire le tour de l’île librement, nous avons donc loué un scooter pendant 1 après-midi et 1 journée.

Nous avions d’abord repéré de nombreuses petites plages propices au snorkeling mais aucune d’entre elle ne nous a convaincu compte tenu de leur propreté. De plus, Siquijor ne compte que très peu de plages accessibles et la plupart sont prises par des resorts.

DCIM100GOPRO

Donc nous avons laissé tomber l’idée de faire du snorkeling et avons pris la route à travers de jolies paysages. Entre rizières, bananiers, cocotiers, village et vue sur l’océan, la route qui fait le tour de l’île nous a enchanté.

Nous avons fait une halte à la cascade de Lugnason. Depuis le parking, un petit chemin mène à la chute d’eau en 5 minutes. De jeunes philippins très sympas se proposent d’accompagner les touristes contre un simple pourboire. A la cascade avec eux c’est le show assuré!

DCIM100GOPRO

Après un bain rafraîchissant, nous avons repris la route vers le spa naturel du Old Balete Tree, afin de faire un fish pedicure pour 10 pesos au pied d’un arbre centenaire.

img_20180211_121149725179736.jpg

DCIM100GOPRO

Nous nous sommes également rendus aux cascade de Cambugahay, accessible depuis le village de Lazi. Ici il y a déjà plus de monde mais il y a plus de chutes d’eau et de bassins. Pour y accéder il suffit de descendre une 100aine de marche. Le parking coûte 20 pesos et il y a des petits marchands.

Enfin nous avons fait une dernière halte sur la plage privée de Salagdoong.  L’entrėe nous a coûté pour nous trois et le scooter de 80 pesos. La plage n’a néanmoins rien d’exceptionnelle si ce n’est qu’on peut y faire quelques activités comme du kayak ou louer de grosses bouées.
Notre petit séjour nous aura bien plu, mais 2 jours suffisent amplement pour découvrir l’île.

Siquijor pratique:

Dormir: Isla Inn, 18 euros, la chambre double avec le petit déjeuner. Propre et wifi ok.

Manger: Emj’s Burger and bakery, une petite gargote où on peut manger de bons burgers et frites maisons à 35 pesos. (50 centimes)

En face du Isla Inn, il y a un restaurant Rainbow restaurant qui donnent accès à de belles piscines et les pizzas sont bonnes!

Louer un scooter: tous les hôtels le proposent pour 300 pesos la journée.

Pour info, suite à une chute d’eau l’eau, notre appareil photo, nous a lâché. Les photos du blog sont désormais prises avec une go pro et un téléphone d’où leur qualité très médiocres. Néanmoins, notre Canon a été enfin réparé et nous attend à Bangkok….

Un commentaire sur « Philippines étape #2: l’île de Siquijor en scooter »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s