Road trip Namibie #6: Spitzkoppe 

Nous avons rejoint Spitzkoppe après 2 nuits passées sur la côte Atlantique à recharger les batteries. Depuis Swakopmunt il y a à peu près 150 km pour arriver dans le farwest Namibien dont les 3/4 sur une route bitumée. Sur le chemin nous nous arrêtons à un marché de pierres semi précieuses. Toutes sont ramasser en Namibie. On trouve par exemple du quartz, de la tourmaline, du topaze ou de l’aquamarine.

De nombreuses familles tiennent des stands sur ce marché. Nous choisissons 3 petites pierres et nous proposons un prix. Notre prix est accepté mais la vendeuse nous demande à manger. Nous acceptons bien volontier, le cœur lourd puis elle nous demande si on peut lui donner des vêtements ou d’autres choses à manger en échange de pierres. Nous avons été souvent confrontés à la pauvreté dans nos différents voyages mais jamais personne ne nous avait demandé de la nourriture. Nous sommes très mal. Nous allons chercher de quoi manger, à boire et quelques vêtements que nous distribuons. Pour dédramatiser, Adrien prend une petite pierre et nous faisons une photo avec notre vendeuse avant de reprendre la route. Un peu plus loin nous voyons quelques habitations en tolle ou faites de canette. D’autres marchands vendent de petits objets faits de recup.

DSC_4567[1]

Une fois arrivés au camp, nous découvrons un paysage magnifique avec le Spitzkoppe en toile de fond.

DSC_4575[1]

Ce parc géré de manière privée par les villageois offre à ses visiteurs des emplacements de campings quasi sauvage. Ici on est loin de ses voisins mais on est aussi seul au monde. Les toilettes et les douches se trouvent à l’entrée, impossible d’y aller à pied.

Dans le Parc il y a plusieurs points de vue, qu’on peut faire part soi même en voiture. On peut se promener à pied, mais il fait extrêmement chaud. Si la plupart des gens viennent ici, c’est pour le fameux arche formé par les rochers. Pour dormir juste à côté il faudra choisir les emplacements de 4 à 7, mais nous avons trouvé que ce n’était pas le plus bel endroit finalement.

Une partie du parc ne peut se visiter qu’avec un guide. Il coûte 50 dollars namibiens par personne. Il nous fait découvrir une réserve privée où il y a quelques animaux  (2 ou 3 en fait! ) mais surtout nous emmène voir les peintures faites par les bushmen sur les rochers. Une jolie découverte qui ne reste malgré tout pas indispensable.

Infos pratiques:

1 nuit au camping de Spitzkoppe: 150 dollars namibien par personne. Ce camping est très prisé, mieux vaut-il réserver si on arrive tard. Ceci dit notre réservation n’ayant pas été notée, nous avons eu une place sans problème.

Le Parc peut de visiter pour quelques dollars sans faire du camping.

2 commentaires sur « Road trip Namibie #6: Spitzkoppe  »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s