Tour du monde avec un enfant: Bilan à notre retour

Après vous avoir raconté nos belles aventures, il est maintenant temps de faire des bilans.

La particularité de notre voyage est que nous sommes partis avec notre petit garçon de 5 ans. Si cela paraît normal pour certain (comme pour nous) pour d’autre ce choix relève encore de l’incompréhension voire de l’inconscience. Afin de dédramatiser la situation, voici un petit bilan de ce qu’est en réalité le voyage au long court avec un jeune enfant.

La préparation

Nous avons préparé ce voyage comme nous l’aurions fait si nous étions que deux. Nous avons seulement adapté quelques points de notre itinéraire. En aucun cas nous nous sommes mis des barrières quant aux moyens de transport, à l’alimentation ou au logement. Nous avons trié les activités mais avons pu réalisé la quasi totalité de ce que nous souhaitions faire en tant qu’adulte.

Donner un cadre au quotidien

Dans notre quotidien, nous avons gardé une certaine stabilité en nous levant tôt le matin, gardant des heures de repas fixes et en nous couchant tôt. Donner un cadre à notre enfant nous a paru indispensable si on ne voulait pas qu’au retour ce soit une catastrophe. Chose que nous avons bien fait car même pour nous, le retour au train train quotidien est passé un peu plus en douceur. Pour Adrien le retour s’est passé comme une lettre à poste.

« Un enfant a des ressources inimaginables »

Durant le voyage nous avons fait le constat qu’un enfant à des ressources inimaginables, une endurance à toute épreuve mais surtout une incroyable force d’adaptation. Nous n’avons eu aucun problème lors de changement de décor, de climat, d’hébergement, de mode de vie, etc…Je ne vous cache pas que nous avons été surpris de le voir s’adapter aussi vite.

Pour les transports, encore une fois, aucune difficulté. Même sur les longs trajets, nous n’avons jamais eu de plaintes. Nous prenions de quoi manger et boire et jouions à la tablette ou la ds.

« Mais pourquoi partir alors que votre enfant de se souviendra de rien? »
Une des grandes interrogations des gens à notre départ s’est portée sur le fait qu’Adrien soit trop jeune, qu’il ne se rappèlera de rien ou qu’il ne s’intéressera pas.
La réponse est très claire, un enfant de cet âge s’intéresse à TOUT et à TOUS!!!!! Que se soit aux temples, aux animaux, à la terre, aux gens, etc…les enfants sont curieux de tout et c’est bien à cet âge qu’il emmagasine le mieux. Quant aux souvenirs, bien-sûre qu’il ne se rappellera pas que à telle date, il a vu tel chose, avec telle personne mais pensez vous que quand vous faites faire à votre enfant la sortie dernier cri à côté de chez vous il s’en rappellera? Ne la faites vous pas pour autant?
Ce qu’il retiendra dans le temps, ce ne sont pas des faits mais une éducation, un savoir être et une grande facilité d’adaptation qui lui serviront toute sa vie. Aujourd’hui Adrien a retenu beaucoup de chose. Il raconte facilement son voyage et chaque jour nous raconte une petite anecdote que souvent nous, adultes, avons déjà oublié!
Voyager avec un enfant, un formidable passeport!!!!

On ne vous cache pas que pour des voyageurs, un enfant est un formidable passeport pour rentrer en contact avec les locaux, mais aussi les autres voyageurs. Les gens sont venus très facilement vers lui, ce qui nous a permis à nous aussi d’échanger plus facilement.
Notre petit garçon a été très bien reçu partout et s’est facilement fait des copains malgré la barrière de la langue.

Et l’école dans tout ça?????

Quelque soit l’âge de vos enfants, il existe toujours des solutions de cours par correspondance.
En France l’école n’étant obligatoire qu’à partir de 6 ans, nous avons fait seulement un mot d’absence car Adrien a fait la rentrée et a repris en fin d’année scolaire. Nous avons tenté de lui faire faire un peu d’écriture, mais pour notre part, la bonne résolution n’a duré qu’un mois. Ces journées étant riches et bien remplies, nous n’avons pas vraiment insisté de peur de le braquer. Son retour à l’école n’a pourtant été qu’une formalité et il n’a aucune différence de niveau scolaire avec ses camarades. En septembre il rentre au CP.

Alors si vous hésitez encore à franchir le cap et que vous trouvez encore des excuses….et bien on ne vous excuse plus!!!!!

2 commentaires sur « Tour du monde avec un enfant: Bilan à notre retour »

  1. C'est le genre de billet que j'adore lire… Je n'ai pas d'enfants, je ne sais pas si j'en veux, mais je sais une chose, c'est que si je me lance, je ne veux pas renoncer aux voyages jusqu'à ce qu'il est 8 ou 10 ans et m'échouer sur une plage sans bouger. C'est égoïste parait-il, mais le voyage est un tel moteur dans ma vie que je ne vois pas comment avancer sans.

    Et je me rends compte que quand on veut, c'est possible finalement. Les barrières ne sont que celles que les gens veulent bien se mettre … et imposer aux autres!

    Merci beaucoup pour ce billet!

    J'aime

  2. Je ne suis donc pas une extraterrestre ! D’autres pensent comme moi ! Ça fait plaisir !

    Je partage donc tout à fait votre point de vue sur les voyages en famille ! Je rajouterai que les voyages font intégralement partis de moi et ne pas être moi avec mes enfants ou faire semblant d’être quelqu’un d’autre me parait totalement inconcevable.

    Numérobis vient d’arriver dans notre vie et l’envie d’un long voyage comme le votre est encore plus intense… Il n’y a plus qu’à mettre des sous de côté !

    Bon voyage en Indonésie, je vais me faire plaisir en découvrant vos aventures !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s