Costa Rica #2: Puerto Viejo

Pour rejoindre Puerto Viejo, depuis San José, il faut prendre le bus au Terminal San Carlos. Attention, dans les guides il est noté que c’est au terminal Caribe, mais comme ça change souvent au Costa Rica, bien se renseigner avant de partir.
Le trajet dure environ 5 heures et coûte 5615 colones par personne soit un peu moins de 10euros. Le plus pénible sur ce long trajet est de sortir de San José qui est ultra embouteillé. Le bus traverse de beaux paysages de jungle puis longe la superbe côte caraïbe.
Dès notre arrivée à Puerto Viejo, nous y trouvons une ambiance décontractée et une population vivant au rythme des musiques de Bob Marley. On se croirait en Jamaïque, la population ici, étant en majorité noire de peau. Notre hôtelier nous expliquera que la région avant que le tourisme ne s’y intéresse, était laissé à l’abandon par le gouvernement et ne vivaient ici que les tribus indigènes. Aujourd’hui les choses ont bien changé, et la côte Caraïbe est devenue une destination très prisée des touristes et surtout des ticos.
Nous logeons dans un charmant lodge au milieu de la jungle à Cocles, à 2 km de la frénésie de Puerto Viejo. Cet hôtel est tenu par un couple allemand, installé ici depuis 12 ans. Nous y sommes très bien accueilli et en plus en Français. Notre chambre offre une magnifique vue sur la jungle où nous pouvons observer des colibris et entendre des singes hurleurs. Pour le plus grand bonheur d’Adrien, les propriétaire ont les poules, des canards et des oies, ainsi que deux magnifiques chiens. Pour y accéder depuis la route principale, il faut prendre une route en terre sur environ un kilomètre. Comme nous n’avons pas de véhicule, nous nous déplaçons soit à pied, soit en taxi le soir pour manger à Puerto Viejo. Mais la plupart des gens ici se déplacent à vélo. Nous avons passé 3 jours à Puerto Viejo, alors qu’y avons nous fait?

Visiter le Jaguar Rescue Center

Depuis notre hôtel nous sommes partis à pied jusqu’au Jaguar Rescue Center, qui est un centre qui récupère les animaux blessés, les soigne et les relâche dans la nature. Cette initiative est privée et uniquement financée par les touristes et les dons. Le centre ne fonctionne qu’avec des bénévoles. L’entrée est de 9500 colones. La visite se fait en petit groupe avec un bénévole, soit en anglais, soit en espagnol. Tous les animaux en soin sont accompagnés par un bénévole, certains sont dans les enclos, d’autre en liberté dans le parc. Les bénévoles s’occupent de ses animaux comme des petits enfants malades, en les portant au bras, les câlinant et jouant avec eux. Etant donné toute cette attention humaine et surtout sur de jeunes animaux, on en viendrait presque à se demander comment ces animaux pourront un jour retourner dans la nature. Mais apparemment la méthode marche alors pourquoi pas?
Néanmoins, nous n’avons pas été tellement emballé par la visite, qui finalement n’est que peu éducative et même si dès le départ, on nous précise que nous ne sommes pas dans un zoo, nous en avons eu un peu l’impression.

 

 

Se balader de la plage de Chiquita à la plage de Cocles

Juste en face du Jaguar Rescue Center, se trouve la plage de Chiquita. Un endroit très sympa à découvrir pour ses piscines naturelles qui permettent d’observer en toute sécurité de jolis poissons, des crabes et des oursins, attention aux épines!!!!
Nous avons également longé le bord de mer sauvage jusqu’à la plage de Cocles. La plage de Cocles est prisée des surfeurs. C’est une grande plage de sable des plus agréables pour le farniente.

 

 

 

Marcher dans la refuge national de Gandonca Manzanillo

Refuge qui s’étend du sud de la cote caraïbe Costa Ricaine jusqu’au panama, on y accède par le village de Manzanillo. Pour nous y rendre nous avons pris le bus local qui fait le trajet entre Limon et Manzanillo plusieurs fois par jour. Pour prendre le bus, il n’y a qu’à lui faire signe depuis n’importe où sur la route. Manzanillo est un petit village typique des Caraïbes. La plage y est magnifique et les eaux très peu agitées. C’est d’ailleurs un lieu très prisé des familles ticos. Lors de la semaine sainte (donc lors de notre venue!), la si calme Manzanillo devient le théâtre d’un festival de musique. Les campeurs arrivent, des stands de nourritures et de boissons sont montés et la musique est à fond. Bien prévoir donc ses dates de séjour! Mais notre venue à Manzanillo a été en priorité la visite du refuge. Le parc est très sauvage, le sentier commence le long de la mer avec un magnifique panorama depuis un mirador et se poursuit dans la jungle. Le chemin boueux monte et descend. Nous avons pu y observer des singes hurleurs, des toucans et des grenouilles.

 

S’imprégner de l’ambiance de Puerto Viejo

Puerto Viejo, offre une ambiance jamaïcaine à ces visiteurs. Les restaurants, les boutiques et les hôtels sont d’ailleurs au couleur rouge, vert et jaune. A partir de 17h, se tient un petit marché d’artisanat. Malgré la décontraction, les prix ici flambent!!!Manger au restaurant est presque aussi cher que chez nous. Heureusement que nous trouvons un petit soda familial pour nos repas. Nous retrouverons à Puerto Viejo, nos amis, Hélène, Thierry et Jade, des Horizon Mi6t qui terminent leur tour du monde en même temps que nous et passerons une très bonne soirée autour d’un cassado de pollo!!!
Au final, nous avons trouvé Puerto Viejo sympa mais ultra touristique avec une ambiance sur faite.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s