Costa Rica #1: San José

Nous sommes arrivés le 25 mars à San José par un vol de 2h30. Nous avons passé l’immigration très rapidement grâce à un agent qui est venu nous chercher dans la file d’attente pour nous dire qu’il y avait une file prioritaire pour les familles. Encore une frontière passée sans encombre et où nous sommes bien accueilli. Petite précision pour le Costa Rica, avant d’embarquer on nous a demandé un billet de sortie du territoire, apparemment indispensable pour rentrer dans le pays. Ceci dit, il ne nous a pas été demandé à l’immigration.

Une fois dehors nous trouvons un taxi, pour nous amener à San José jusqu’à notre hôtel. Nous comprenons qu’ici la mode est à l’américaine!!! Je m’explique: le rabatteur de taxi, nous a demandé un tips (pourboire) alors qu’il a poussé notre chariot sur 10 mètres. A ce moment là je me suis vu exploser et je lui ai rétorqué qu’on n’était pas des américains! Heureusement il ne l’a pas mal pris et a rigolé . Mais sérieux, les tips, c’est bon! Dès que je retourne au boulot, je mets une boîte sur mon bureau et demande un pourboire pour le moindre renseignement! Si chaque client me donne un pourboire dans un an, je repars en tour du monde!
 L’aéroport se situe en fait à Alajuela, une ville voisine de San José. Nous nous installons à notre hôtel en plein centre ville. L’hôtel Colonial est très sympa, les chambres sont propres, le petit déjeuner compris est très bon et il y a même une piscine. Même si San José n’est pas une très jolie ville nous avons prévu d’y rester 2 nuits afin d’avoir une journée pour préparer notre itinéraire.

Comme nous sommes arrivés en début d’après midi, nous en avons profité pour visiter le centre ville avec sa célèbre place de la Culture. Sur cette même place nous avons visité le musée d’or précolombien, un musée très intéressant où on peut découvrir de très belles pièces en or.

 

 Nous nous sommes promenés sur la zone piétonne où on trouve des commerces et marchands ambulants. Nous avons vite jugé du climat ici.

Alors que dès notre arrivée, l’hôtel nous a remis des documents concernant la sécurité et la vigilance à porter dans le pays, nous constatons par nous même, que non seulement les touristes doivent être vigilants mais aussi les habitants. Toutes les habitations sont closes, barreaux aux fenêtres voir jusqu’à avoir des barbelés. Les gens ont l’air tendu et la police est à tous les coins de rue, armée jusqu’aux dents. Mais où sommes nous tombés? En plus de l’insécurité ambiante, nous trouvons une ville vraiment sale, digne des villes les plus sales d’Asie.

Pour nous déplacer dans le pays, nous avons choisi l’option bus. Il y a aussi l’option location de voiture, mais assez onéreuse et finalement elle nous aurait causé plus de stress qu’autre chose. Nous profitons donc de notre journée à San José pour acheter nos billets de bus principaux. Notre première étape sera la côte Caraïbes avec Puerto Viego, puis nous reviendront dans une semaine passer une nuit à San José pour repartir cette fois sur la côte pacifique à Uvita. Nous réserverons une nuit à l’hôtel Colonial, ce qui nous permettra de laisser nos bagages et de ne partir qu’avec le minimum. Nous avons été prévenu des vols fréquents dans les bus.

Une fois nos billets de bus réservés, chacun à son terminal respectif, nous allons faire un tour au marché central. Nous retrouvons l’ambiance que nous aimons, avec des marchands sympas et commerçants, des petits stands de nourritures et les locaux faisant le marché. Nous en profitons pour acheter du café et nos dernières cartes postales du voyage….

 

3 commentaires sur « Costa Rica #1: San José »

  1. Bonjour,
    J’ai trouvé le pourquoi des barreaux aux fenêtres de toutes les maisons! Il y a 2 explications :
    – les Costariciens aiment le fer forgé et trouvent cela joli
    – le côté protection date du temps de la dictature Somoza au Nicaragua, où pas mal de Nicaraguaiens sont venus commettre des effractions au Costa Rica
    Le pays ne craint pas en temps que tel aujourd’hui.

    J'aime

    1. Bonjour Antoine, merci pour ton commentaire. En effet, nous ne nous sommes pas du tout senti en insécurité au Costa Rica. Par contre, quand on arrive de pays asiatiques, les barreaux au fenêtres font un peu bizarre 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s