Koh Rong, île de rêve, île poubelle! Cambodge #3

C’est après une trajet en bus de 4h depuis Phnom Phen pour Sihanoukville, et un trajet de 40 min en speed boat que nous arrivons enfin à la destination tant attendue, l’île de Koh Rong, petite ile au large de Sihanoukville, sur laquelle a été tournée Koh Lanta en 2012.

Nous arrivons sur l’île par le bateau de 15h et nous nous empressons donc de trouver un logement. Le bateau accoste au milieu du petit village, constitué de guesthouses, restaurants et bars, repères de fêtards. Nous décidons et grand bien nous en aura pris de marcher plus loin sur la plage pour s’éloigner un peu du monde. Nous découvrons une belle plage de sable blanc avec une eau bien claire. Nous nous arrêtons au Paradise bungalow, qui nous semble un peu plus correct que les autres. Par chance, il leur restait une chambre libre. Nous nous installons dans notre bungalow sommaire mais propre face à la mer. Le bungalow est à 50 dollars, un petit écart dans notre budget, mais nous sommes fatigués et avons besoin de nous poser quelques jours. Notre premier bain dans la mer nous réjouira. ( ça fait presque 2 mois que nous ne l’avons pas vu)

Le Paradise Bungalow a un très bon restaurant, et nous nous régalerons de bons petits plats khmers mais aussi nous mangerons pour la première fois depuis notre départ des spaghettis!!!!

22fe1-dsc_1113db444-dsc_11269dd8e-dsc_112717a86-dsc_11589caf8-dsc_1159

Durant notre première nuit sur l’île, il a beaucoup plu, une vrai pluie tropicale. Le bruit des seaux d’eau qui tombaient recouvrait à peine le bruit de la fête! Nous avons bien fait de nous mettre un peu à l’écart de l’agitation!

ebf75-dsc_114286d87-dsc_1144bd184-dsc_1146

Et au matin à cause de la pluie certainement, le paysage avait changé, la mer était montée laissant apparaître sur la plage qu’il restait, les déchets laissés par les fêtards de la veille. Le ciel était nuageux. Nous avons marché jusqu’au village. Ici se mêlent fêtards, locaux, travailleurs, chiens, chats, enfants, déchets, le tout dans un incroyable bordel!!!! Nous avons sous nos yeux, une incroyable pauvreté qui est assez difficile à vivre. Les enfants sont sales et ont des habits tout déchirés. Certains travaillent, nous ne sommes pas sûre qu’ils aillent à l’école. Nous remarquons des enfants brûlaient de la tête au pied. Pensant trouver sur Koh Rong de belles plages presque désertes, Cédric est parti en repérage et pour prendre des photos. Un peu plus loin, après avoir passé les habitations de fortunes des villageois, de belles plages apparaissent mais malheureusement complètement recouvertes de déchets. L’appareil photo en tombera en panne!

354f3-dsc_1178b1b2d-img_7611

Nous décidons néanmoins de rester une journée de plus, Adrien étant si content de se défouler un peu et de nager et puis on espère que le soleil va sortir.
Notre deuxième nuit, a été bien difficile. Nous sommes dans la jungle et donc la nuit, la jungle vit….Nous entendons des animaux, insectes, oiseaux, on ne sait pas trop ce que ça pouvait être, mais ça faisait un boucan pas possible et limite insupportable. Je crois que je préfère encore le bruit des voitures en ville. Et puis il y a eu le bruit de la fête jusqu’à 4h du matin….
Sans parler de l’oiseau hurleur de la jungle (qui fait le bruit d’une sirène) qui nous a réveillé à 5h30… Quelques rayons de soleil, nous permettrons de nous baigner dans une eau bien claire, la lumière rend de suite l’île plus belle. Malheureusement notre joie sera de courte durée car le mauvais temps fera bien vite sa réapparition.
Nous reprendrons le bateau le lendemain sous un soleil magnifique, pour Sihanoukville où nous ne resterons pas, faute de mauvaise fréquentation, même si la plage y à l’air bien agréable.Nous partirons directement à Kep….
Koh Rong pratique:
Il y a l’île de Koh Rong Samloen ou l’île de Koh Rong.
Pour les petits budgets il faut choisir Koh Rong, les premières chambres sont dans les 8 dollars. Pas besoin de réserver mieux vaut se faire une idée sur place. Si vous voulez réserver, chaque guesthouse possède une office sur Serendity Road à Sihanoukville. Pour le speed boat, il peut être réservé sur place mais nous l’avions réservé par notre guesthouse de Phnom Penh, 20 dollars aller retour (le retour étant un billet ouvert, on peut rentrer quand on veut ).il existe un bateau lent mais le trajet est de 4h.
Pour les budgets plus larges, il vaut mieux choisir l’île de Koh Rong Samloen. Pour réserver il faut se rendre aux offices des hôtels sur Serendity Road.
Sur l’île nous avons mangé une très bonne pizza au feu de bois au One Tree’s bungalow. Les bungalows nous ont parus très sommaires et ceux en hauteur à 6m du sol sont à proscrire avec des enfants.
Le Paradise où nous avons séjourné est agréable car un peu à l’écart du village mais néanmoins sur la plage de sable blanc. La cuisine y est très bonne. Les patrons allemands sont d’une non chalance plutôt énervante, mais le personnel est très agréable. En 3 jours, on ne nous a proposé aucune activité!
La Smile guesthouse nous a paru sympathique, mais un peu trop proche du village. Il propose pas mal d’activités et sont très sympas.

3 commentaires sur « Koh Rong, île de rêve, île poubelle! Cambodge #3 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s